Amour et plans cul : La vie sentimentale des parisiens

plan cul et amour à paris

Paris… « La » ville romantique à en croire l’image qu’elle véhicule ! Il suffit de voyager pour s’apercevoir très vite de cela. A travers le monde Paris signifie : Promenades mains dans la main le long de la Seine, s’embrasser en contemplant la tour-Eiffel, déambuler dans les rues pavées de l’île saint Louis, comme le chantait si bien Piaf : « Sous le ciel de Paris marchent des amoureux ».

Paris, la ville du célibat

Pourtant…derrière cette image que véhicule la capitale française, se cache une toute autre réalité. Paris romantique ? Peut-être, mais Paris c’est surtout : la ville des célibataires par excellence ! Alors qu’en province on compte en moyenne une personne seule sur trois, à Paris ce chiffre passe à une sur deux ! Autrement dit… la moitié de la population parisienne est célibataire ! Nous aurait-on donc menti ? A quoi est dû ce phénomène ? Qui sont ces célibataires ? Comment vivent-ils ? Sont-ils seuls par choix ou par contrainte ? Cherchent-ils l’amour… ou des plans culs ? Tant de questions que nous allons tenter d’élucider.

Ce qu’il est important de savoir tout d’abord c’est que la population parisienne est composée d’à peine 30% de personnes nées à Paris. Pour le reste, on compte environ 30% de provinciaux, 25% en provenance de l’étranger et 15% des autres départements de l’IDF. Cette information est importante car elle nous permet de comprendre pourquoi tant de personnes quittent leurs villes ou pays natals pour se rendre à Paris ? La réponse est bien évidemment : le travail ! De toute évidence le centre névralgique économique Français se trouve à Paris. Ainsi, beaucoup de personnes faisant le choix de venir vivre dans la capitale sont des personnes seules qui ont pour ambition de « faire carrière » et non pas « avoir une famille, une maison et un chien », du moins dans un futur proche.

Des situations personnelles favorisant les rencontres éphémères

Les nouveaux parisiens viennent donc s’installer dans cette ville où il est financièrement difficile d’avoir un logement décent… pour beaucoup d’entre eux donc, ils louent un minuscule studio ou partagent un appartement un peu plus spacieux… avec d’autres célibataires ! Ils se rendent sur leur lieu de travail et la moitié de leurs collègues sont dans la même situation qu’eux : Célibataires avec peu, voir pas, d’attaches familiales et amicales dans cette ville. Que se passe-t-ils alors ? Des « amitiés » naissent et ces groupes d’amis célibataires se rejoignent après le travail pour un « after-work ». Paris regorge de différents bars où l’on peut facilement prendre un verre de vin ou un cocktail et profiter des « happy-hours ». Alors pourquoi se priver quand on a passé une journée compliquée au milieu du stress que constituent transports en commun parisiens et longue journée de travail ? Et puis de toute façon…personne ne nous attend à la maison ! L’alcool aidant à la socialisation, on prend un deuxième verre puis un troisième… et on se retrouve quelques heures après dans le même lit que son collègue … ou on ramène chez soi cet inconnu du bar, qu’on ne connaissait pas trois heures avant ! Les soirées parisiennes s’enchainent ainsi : Weekends et jours de semaine, il y a toujours matière à retrouver des amis pour ne pas rester seul chez soit dans son lugubre appartement et partager ensemble cette folle vie parisienne de « personne seule » …finalement jamais vraiment seule.

Une forte densité d’utilisateurs de sites de rencontre

Pour les plus timides, comme pour les plus téméraires, il y a aussi les sites de rencontres : Tinder, Xflirt, ou Happn, pour ne citer qu’eux. Pourquoi se priver ? A l’heure des smartphones et des connexions internet illimitées, tout bon célibataire parisien à l’une de ces applications sur son téléphone. Il est facile de créer son profil, quelques photos et une brève description suffisent, parfois même seules les photos suffisent ! En un « clic » on peut balayer nombres de profils de célibataires, qui tout comme nous, sont à la recherche de rencontres.

Mais au final…que donnent ces rencontres ? De l’inconnu du bar que l’on a ramené dans son lit, aux personnes des sites… que recherches ces célibataires ? Une histoire d’amour ou une collection de plans culs ?

Bien sûr il n’y a pas de règle ou de réponse toute faite, mais d’une manière générale on constate que beaucoup de ces rencontres restent éphémères. « J’étais trop bourré(e) donc on a fini par coucher ensemble », « on s’est échangé les numéros et quelques messages mais depuis plus rien. »  Finalement ces histoires d’un soir ne vont souvent pas plus loin… mais le célibataire parisien a besoin de se sentir vivre l’instant présent, de décompresser de cette folle vie parisienne, de se sentir moins seul le temps de quelques heures… donc il continue ces rencontres, éphémère peut-être mais qui ont le mérite d’être faciles et qui font du bien pour le temps qu’elles durent. Et puis le choix est tellement large… Pourquoi se contenter d’une seule proie quand on peut en avoir une différente toutes les …semaines ? nuits ? Beaucoup de parisiens profitent donc de ces instants de leurs vies (qui peuvent parfois durer plusieurs années) avant peut-être d’envisager une vie plus rangée …

Il n’y a-t-il donc personne dans cette ville qui cherche l’amour ? Toute cette image de romantisme autour de Paris alors qu’il ne s’agit en fait que de …. Sexe ? Bien sur les histoires d’amour parisiennes existent aussi. Elles naissent bien souvent des cercles d’amis que l’on se forme et des rencontres que l’on fait au travail, mais elles peuvent aussi naitre de sites de rencontres, ces derniers n’étant heureusement pas réservés qu’aux plans culs. Finalement, l’histoire d’amour romantique sous le ciel de Paris est souvent détrônée par l’histoire de cul d’un soir dans un lit parisien…